Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

E-Pedal Yacht : Du porte-clef flottant au pédalo électrique

Bernard Jean se lance dans la construction de pédalos à assistance électrique. Développement technique, marché visé... L'entrepreneur, plus connu dans le nautisme pour ses porte-clefs flottants aux couleurs des grands constructeurs de bateaux, nous explique ses choix.

Le

Evoluer dans le nautisme

Le pédalo électrique E-Pedal Yacht est né de la volonté de Bernard Jean, son concepteur, de changer d'activité. Après 25 ans dans la production de produits publicitaires en mousse à La Baule, notamment de porte-clefs flottants pour de nombreux professionnels du nautisme, l'entrepreneur avait envie de nouveaux projets. Sa première idée était de monter une base nautique à l'étranger dans un pays où les petits bateaux électriques étaient absents. Face aux difficultés réglementaires, Bernard Jean envisage de produire ses embarcations localement et se met en quête d'un modèle de coque. Il s'intéresse alors aux pédalos et se rend compte que le pédalo électrique n'existe pas. Il tient alors son projet qui devient l'E-Pedal Yacht.

Plus écologique que le simple bateau électrique

"L'idée de l'E-Pedal Yacht est de rendre le passager actif car il faut avouer qu'après un temps, sur ces bateaux électriques, si l'on a oublié l'apéro, on s'ennuie!" ironise Bernard Jean. "Le bateau est également plus écologique car l'on participe à la propulsion." En l'absence d'obligation de pédaler, comme c'est le cas pour les vélos pour ne pas être considéré comme un véhicule motorisé, l'E-Pedal Yacht dispose de 3 modes d'entraînement pour sa roue à aube : mécanique pur, pédalage à assistance électrique ou propulsion électrique pur. Le bateau de 4,3 m pour un poids de 200 kg est doté de deux pédaliers et d'un moteur de 350 W. Il embarque 2 batteries de 100 Ah en 12V.

Des bases nautiques séduites

Bernard Jean cible le marché des bases nautiques. "Il y a 2 types de clientèle: les bases nautiques qui veulent une offre additionnelle aux bateaux électriques classiques et celles qui n'ont pas de bateaux à hélice. On offre une solution moins chère car il y a moins de pièces techniques spécifiquement marines. La future version avec des batteries au Lithium, amovibles et couplées à des panneaux solaires permettra de charger les batteries à terre dans un bureau, sans avoir besoin de pontons électrifiés, absents dans beaucoup de bases."

Fiabilisation du bateau pour la production en série

6 prototypes ont été testé durant l'été 2018 dans des bases de location de bateaux à Nantes, Redon et dans le Marais Poitevin. Si la mécanique n'a pas rencontré de problèmes, il reste des soucis électriques à régler. E-Pedal yacht travaille donc avec l'école d'ingénieur de l'ICAM Nantes pour sa 2è étape de développement de l'installation électrique, notamment la motorisation et les contrôleurs, en vue de la production de série prévue rapidement.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY