BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Les AirBnB du bateau cherchent des leviers de croissance

Après Click&Boat, Samboat s'ouvre aux loueurs de bateaux professionnels. Une dynamique qui répond aux besoins de croissance de ces start-ups collaboratives.

Mouillage
Le

Les annonces se multiplient

Après Click&Boat au début du mois, c'est au tour de Samboat d'annoncer en cette fin novembre 2017 son ouverture aux professionnels de la location. Les plateformes en ligne spécialisées dans la location de bateaux entre particuliers élargissent les unes après les autres leur offre. Les arguments pour cette évolution sont multiples et identiques pour tous.

Agrandir la base de données

Chacun des acteurs se targue par ces rapprochements d'avoir l'offre la plus importante de bateaux en location sur internet. Alors que Click&Boat annonçait 22 000 bateaux disponibles au début du mois, Samboat revendique avoir " la plus large flotte mondiale " avec plus de 20 000 voiliers, catamarans et bateaux à moteur.

Bateau de particulier

Répondre à des problèmes réglementaires

Autre argument avancé par les deux entreprises, sur la base du même exemple de la Croatie, l'interdiction dans certains pays de la location de bateaux entre particuliers semble avoir motivé en partie ce changement.

Des partenariats similaires

Les poids lourds du tourisme nautique montrent de l'intérêt pour cette offre qui leur permet d'optimiser leur taux de réservation. Touchant une clientèle internet jeune et plus habituée à la dernière minute, ces sites s'avèrent un complément intéressant aux canaux de commercialisation classiques des loueurs professionnels. Dream Yacht Charter, un leader de la location de voiliers et bateaux à moteur, est d'ailleurs cité comme partenaire par les deux plateformes.

Des start-up douées en communication

Une évolution nécessaire

Après le foisonnement des sites internet de location de bateaux entre particuliers, à grand coup d'annonces de levée de fonds, un phénomène de concentration a été observé. On peut citer par exemple le rachat de Sailsharing par Click&Boat. Alors que le panorama s'est éclairci et que les plaisanciers ouverts à la location directe ont majoritairement rejoint les sites, il devient nécessaire pour les entreprises survivantes de diversifier les propositions. L'ouverture aux professionnels semblent donc logique, à l'image de ce qui se fait dans l'hébergement. Le Boat Club, nouveau phénomène nautique en croissance, rejoindra-t-il ces plateformes généralistes ?

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY