BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Victoria Yachting, un changement de direction mais pas de cap

Loïc Derville, 31 ans, reprend Victoria Yachting, le spécialiste du couchage à bord. Pas de révolution, mais une transmission en douceur pour continuer à développer l'activité et reconquérir les professionnels.

Le
Literie Victoria Yachting

Volonté d'entreprendre

C'est l'âme d'entrepreneur de Loïc Derville qui l'a poussé à reprendre Victoria Yachting, l'entreprise spécialisée dans la literie marine. Agé de seulement 31 ans et diplômé d'une école d'ingénieur, le jeune homme a été salarié chez Loréal pendant 6 ans. En 2016, il souhaite franchir le cap et reprendre une entreprise. Originaire de la région lilloise, il se rapproche d'un association locale d'aide à la création et à la transmission d'entreprise. Lors d'une rencontre avec Alain Lebel, fondateur de Victoria Yachting, un membre de la structure lui suggère de préparer la cession de son entreprise. Le dirigeant, âgé de 65 ans, se dit prêt à céder l'entreprise à condition que le candidat soit sérieux. Rendez-vous est pris en mai 2016. Le contact se passe parfaitement et en novembre, la cession est actée.

Transmission en douceur

L'objectif pour le jeune entrepreneur est de poursuivre le travail commencé par son prédécesseur. Il ne s'agit pas de tout révolutionner, mais d'apprendre de l’expérience de Victoria Yachting et de faire évoluer l'entreprise avec son temps. Alain Lebel reste dans la société pour s'occuper des aspects commerciaux et créatifs, afin d'assurer la passation dans les meilleures conditions.

Loïc Derville apporte avec lui son bagage d'ingénieur dans l'industrie, sa connaissance du secteur du luxe, et son goût pour les outils numériques. Autant d'atouts dont il souhaite faire profiter Victoria Yachting, notamment sur internet.

Méga-Yacht et chantiers professionnels

Après la crise de 2008, de nombreux chantiers navals avaient tiré les prix sur la literie, poussant Victoria Yachting à se recentrer sur les plaisanciers particuliers, qui représentent actuellement 70% de l'activité. Loïc Derville souhaite redynamiser les partenariats avec les constructeurs de bateaux de plaisance.

Sa connaissance du secteur du luxe le pousse également à vouloir développer l'activité mégayacht.

Le nouveau repreneur voit donc l'avenir avec confiance.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY