Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

La Compagnie des Ports du Morbihan veut s'exporter en dehors du département

Le plus gros opérateur de port de plaisance en France veut sortir des frontières du Morbihan. Nouvelle structure, planning de développement, type de service... François Goulard, président de la Compagnie des Ports du Morbihan, explique la stratégie.

Le

Une SEM pour s'occuper de ports de plaisance en dehors du Morbihan

A l'occasion du Nautic 2018, le président de la Compagnie des Ports du Morbihan, François Goulard, a présenté les nouvelles ambitions du gestionnaire de ports de plaisance. Le plus gros opérateur français veut sortir de ses frontières. Le statut de Société Publique Locale, qui évite la mise en concurrence, limitait le périmètre d'activité au Morbihan. Une deuxième structure va donc être montée sous le régime des Société d'Economie Mixte (SEM) pour opérer sur la zone extra-départementale. Son nom reste encore inconnu, le bouclage économique est encore en cours avec la Caisse des Dépôts, le Crédit Agricole du Morbihan et Arkéa Bretagne.


François Goulard au Nautic 2018

De l'ingénierie portuaire et numérique à la gestion de marina

François Goulard entend se baser sur le savoir-faire et l'avance acquise par le Morbihan pour proposer différents services. D'après lui, la nouvelle SEM aura une triple vocation :

  • la vente d'ingénierie numérique, comme le Passeport Escale, dont l'entreprise vient d'être rachetée par la Compagnie des Ports du Morbihan
  • l'ingénierie portuaire et urbaine pour l'aménagement du plan d'eau et des quais
  • la réponse aux appels d'offre pour la gestion de ports de plaisance

Un développement raisonné

Le planning de développement de la nouvelle SEM sera progressif, indique son président : "Ce sera un développement prudent et maîtrisé. On va commencer par les départements bretons, y compris la Loire-Atlantique, dans un premier temps. Les services d'ingénierie pourront commencer rapidement. En revanche, pour la gestion des ports, c'est une approche commerciale longue à l'échelle de plusieurs années."


Port d'Auray Saint-Goustan

Quel accueil politique ?

Interrogé par BoatIndustry sur la perception de l'initiative de la Compagnie des Ports du Morbihan par ses voisins, François Goulard ne voit pas de problème : "Il n'y a pas de conflit avec les autres départements. La Région Bretagne regarde la démarche avec intérêt. J'ai de bonnes relations avec M. Quernez dans le Finistère ( NDLR : Président du Syndicat Mixte des Ports de Cornouaille ) et avec le Conseil Départemental de Loire-Atlantique." Il faudra attendre le prochain appel d'offre pour observer les réactions concrètes à la venue du Morbihan dans les territoires limitrophes, qu'il s'agisse des collectivités et des plaisanciers.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY