Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Interview Loeva, la première marque de glisse nautique de luxe

Loeva est la première marque de luxe de sport de glisse aquatique, mais aussi le nom de la première planche de paddle au monde entièrement transparente. Lancée au Monaco Yacht Show 2018, elle faisait sa première incursion dans le monde de l'hyperyachting. Laurent Jaurey, fondateur de la marque et directeur de l'entreprise, décrypte ce produit révolutionnaire et sa stratégie de lancement.

Le

Le marché du paddle est fortement représenté, pourquoi lancer une énième marque ?

Pour le nouvel usage qu'on amène. L'idée c'est la transparence. L'objet de la planche c'est de voir le fond, de voir les poissons qui sont sous nos pieds. L'expérience que l'on amène c'est cette visibilité importante sur les fonds marins. On vend une expérience nouvelle, qui n'a pas d'équivalent dans le monde.

Si on a choisi un paddle plutôt qu'un surf c'est aussi en raison de la rupture technologique. Avec la matière ce n'est pas encore possible de faire des surfs. Il a fallu 4 ans d'études pour arriver à produire le paddle et on étendra ensuite à autre chose. Ça fait déjà 2 ans qu'on mène des études pour le surf.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la matière utilisée ?

Les gens dans l'approche voient du plexiglas, mais ce n'est pas du tout ça. Le plexi raye, s'altère et encore plus dans l'eau de mer et par conséquent, la transparence s'estompe. Nous avons travaillé pendant 4 ans pour arriver à produire ce matériau inaltérable.

Nous avons déposé un brevet conjoint avec Arkema, qui produit la formule chimique. La matière a d'ailleurs obtenu un prix de l'innovation en 2016.

Contrairement aux autres polymères, il résiste aux produits chimiques, aux chocs - c'est une matière nanostructurée - ne raye quasiment pas, et ne jaunit pas, etc. Le taux de résistance est incroyable par rapport à une planche normale et dans le cas où on arriverait à l'abimer, il suffit de chauffer le point d'impact - blanchi par le choc violent - pour qu'il redevienne transparent.

Où est construite la planche de paddle ?

Tous les éléments fonctionnels primaires : boitiers électroniques, LED, dérive, leash, carbone… viennent de France, et presque essentiellement du bassin aquitain. Le thermoformage se fait à Toulouse, les batteries sont construites à Bordeaux, tout comme les LED… À 99,9 % nos planches sont françaises !

Pourquoi avoir choisi le Moncao Yacht Show pour lancer la marque Loeva ?

En nous positionnant sur le secteur du nautisme de luxe, nous avions le choix entre 3 salons : Dubaï, Fort Lauderdale et Monaco. Pour nous, ce dernier incarnait au mieux ce que nous recherchions. Nous avons donc signé un partenariat de 3 ans avec le MYS.

En échange de la gestion de notre communication de marque pour le lancement, nous avions plusieurs espaces de représentation à disposition sur le salon pour présenter le paddle.

C'était un concept gagnant-gagnant. Nous profitions d'une belle visibilité sur le premier salon nautique du luxe et eux profitaient d'un lancement de marque — française et dans le secteur du luxe.

Quelle est votre cible ?

Nous ciblons l'hyperluxe dans le tourisme, c'est-à-dire des hôtels très haut de gamme, confidentiels et hors catégorie, notamment installés dans des lagons. Ça représente environ 60 hôtels dans le monde. Pour vous donner une idée, la nuit dans le plus petit coute plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Chez les particuliers, on s'adresse aux supers-milliardaires, le genre de clientèle qui fréquente ces hôtels, aux propriétaires de superyachts…

Pourquoi choisir le marché du luxe ?

C'est de la fabrication semi-artisanale et c'est un produit d'exception. C'est la première planche transparente au monde. Je suis surfeur depuis 40 ans et j'entends parler de planche transparente depuis des années, mais personne n'a jamais fait ça. Le produit mérite son positionnement.

C'est également lié au coût de revient, rien qu'au niveau de la matière. Elle est tellement spécifique et pas sociétale.

Quel est le prix de la planche et à travers quel réseau de distribution sera-t-elle commercialisée ?

On va produire 300 planches de paddle par an pour commencer. On démarre notre année de production en 2019, avec la livraison des planches l'année prochaine. On a réalisé des préventes sur le salon de Monaco.

On pourra également faire des réservations en ligne via le site Internet, qui sera lancé lorsque la version finale de la planche sera prête. (NDLR : Le modèle présenté à Monaco était un prototype et quelques améliorations sont prévues sur la version définitive).

Pour le prix c'est confidentiel, eu égard au domaine dans lequel on évolue.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY