Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Changements à la tête du chantier de plaisance italien Cantiere Del Pardo

Le management prend la majorité au capital de Cantiere del Pardo, le constructeur italien des voiliers Grand Soleil et des bateaux à moteurs Pardo Yachts. Un changement qui marque la poursuite de la relance de cet acteur majeur de la plaisance transalpine et clôt une période trouble, entre rumeurs et procès.

Le

La direction de Cantiere Del Pardo devient actionnaire majoritaire

Fabio Planamente et Luigi Servidati, dirigeants historiques du chantier naval de plaisance Cantiere del Pardo Spa, constructeur des voiliers Grand Soleil et des bateaux à moteur Pardo Yachts, ont pris le contrôle capitalistique de l'entreprise. Les deux associés bénéficient désormais de la majorité dans l'entreprise. L'opération a eu lieu à l'occasion d'une augmentation de capital de 5 M€. A cette occasion, la famille Trevisani et Andrea Amadori, qui avaient racheté le chantier naval en 2014, ont réduit leur participation dans l'entreprise.
Luigi Servidati assurera désormais le rôle de président du conseil d'administration et Fabio Planamente celui d'administrateur délégué.

Poursuivre une dynamique de croissance

Alors que Cantiere del Pardo est un acteur important du nautisme italien, l'entreprise avait connu des heures difficiles après la crise de 2008. Portée par des choix commerciaux assumés, comme la création de la gamme de bateaux à moteur Pardo Yachts ou le lancement des gammes de voiliers Long Cruise et Custom Line, dédiée aux grandes unités, pour la marque Grand Soleil, l'activité a redémarré.Les facturations atteignent 30 M€ en 2018. L'augmentation de capital de 5 M€ vise a poursuivre cette dynamique de croissance des deux marques de Cantiere del Pardo.

Une année troublée pour Pardo Yachts

Le rachat par Fabio Planamente et Luigi Servidati met fin à une année mouvementée pour le groupe Cantiere del Pardo. Des rumeurs sur le désengagement total de la famille Trevisani avait circulé à plusieurs reprises dans la presse italienne. Dans le même temps, le chantier était englué dans son différend judiciaire avec le groupe Hanse autour d'accusations de plagiat entre le Pardo 43 et le Fjord 42. Après l'obtention d'un accord avec l'industriel allemand de la plaisance, le renforcement de la place des dirigeants permet au groupe transalpin d'envisager l'avenir plus sereinement.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY