Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

High Point veut soulever les bateaux avec des coussins de relevage

Trouver une alternative aux grues et à la sortie d'eau. C'est le défi que se lance High Point Architectures Textiles avec ses systèmes de relevage gonflables pour les bateaux. Mathieu Lemunier, gérant de la société française, nous explique ses objectifs.

Le

Un savoir-faire en textile technique

Mathieu Lemunier a créé High Point Architectures Textiles en 2011, en association avec la société néerlandaise Buitink Technologies. Déjà familier des structures gonflables dans son ancien poste au sein de l'entreprise Cairn, il développe des bâtiments permanents avec cette technologie. Utilisant le film TFE technique confectionné par Buitink, à même de remplacer le verre, il réalise des projets techniques sur mesure. Déjà présent sur le marché du relevage de camions accidentés à l'aide de coussins gonflables, High Point veut développer un kit universel de relevage de charges à flot.

Mur capitonné gonflable

Définir le marché de la plaisance

Implanté près de La Rochelle, High Point Architectures Textiles se tourne naturellement vers le monde du nautisme. Présent au Grand Pavois 2018, l'entreprise est en phase de découverte du marché. "On a déjà travaillé ponctuellement sur un catamaran. On veut maintenant tester le marché de la plaisance. On est en phase de développement du produit." explique Mathieu Lemunier.

Voilier relevé sur ses coussins

De la manutention de bateaux aux travaux de refit

Sortir un bateau de l'eau peut être coûteux et complexe, tous les ports ne disposant pas de travel lift ou de grues. Les coussins de relevage de High Point peuvent offrir une alternative pour travailler sur une partie endommagée des œuvres vives du bateau en le laissant à flot. Le nombre de volumes de flottabilité sera adapté en fonction de la taille du bateau, qu'il s'agisse d'un voilier ou d'une unité à moteur.
Certains chantiers navals, positionnés en fond d'estuaire peuvent être handicapés par des profondeurs d'accès limités. "Avec notre kit de relevage, on peut limiter le tirant d'eau d'un bateau pour la manutention et l'amener au chantier." indique Mathieu Lemunier.

Une technologie déjà utilisée par Buitink pour la construction navale

Location ou vente

En fonction de leur activité, les professionnels, qu'il s'agisse d'un gestionnaire de port de plaisance, d'une aire de réparation ou d'un chantier naval, n'auront pas le même taux d'utilisation du matériel. Pour répondre à cette différence d'usage, High Point envisage de proposer 3 offres. " Nous pourrons faire de la prestation de services où nous assurons l'utilisation du matériel, de la location ou de la vente." précise le gérant.
Au-delà des curieux des pontons du Grand Pavois , très bavards devant le voilier sorti de l'eau sur ses ballons, la solution High Point pourrait intéresser des chantiers en France ou à l'étranger, particulièrement dans des lieux pauvres en infrastructure.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY