Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Interview Grand Large Yachting : "On ne s'interdit pas des croissances externes."

Stéphan Constance, président de Grand Large Yachting, fait le point avec BoatIndustry sur les marques du constructeur de bateaux de plaisance et la stratégie du groupe. Dans cette dernière partie d'entretien, il revient sur l'organisation industrielle, les services et le développement de l'un des leaders français du nautisme.

Le

Les salons nautiques d'automne ont été l'occasion pour BoatIndustry d'échanger avec Stéphan Constance, président de Grand Large Yachting. Dans cette ultime partie d'interview, le dirigeant du groupe français de la plaisance explique ses projets industriels, ses axes de développement et l'enjeu des ressources humaines.

Après avoir passé en revue les principales marques de bateaux de plaisance de Grand Large Yachting, comment décririez-vous la situation générale du groupe?

Je pense que l'on a eu une période après la crise où certains signaux étaient au vert et d'autres à l'orange. Aujourd'hui, ils passent tous au vert. Ce qui est important c'est que l'on a une approche plus système que marque. Cela nous arrive d'avoir des clients qui viennent dans un chantier et qu'on les envoie dans un autre si l'on a identifié que cela correspond plus à leur programme de navigation. Aujourd'hui, l'on ne vend plus des bateaux, mais des tranches de vie, d'où l'importance des services, comme les formations techniques et toute l'offre de Grand Large Services.

Quels sont les projets industriels du groupe?

Nous avons un agrandissement prévu à Cherbourg d'ici fin 2019. Cela se fera grâce à une Autorisation d'Occupation Temporaire du port sur un site jouxtant le chantier Allures.

Quelles sont actuellement les synergies au sein du groupe?

Les achats sont désormais organisés de manière transverse au sein de Grand Large Yachting. Les synergies touchent toutes les fonctions supports, des achats à l'administratif en passant par la gestion du commercial international. Comme évoqué, les 30 membres des bureaux d'étude sont également mobilisables ensemble sur un seul projet.

Composite au chantier Outremer

Qu'en est-il du recrutement?

Aujourd'hui, tous les chantiers de Grand Large Yachting recrutent à tous les postes en production comme au bureau d'études. Il y a une cinquantaine d'embauches en cours chez Gunboat. Les métiers de la production sont les plus tendus en termes de difficultés de recrutement.

Pour conclure, après l'intégration de Gunboat, envisagez-vous d'autres rachats dans le contexte actuel de consolidation de l'industrie nautique?

On est opportuniste. On ne s'interdit pas des croissances externes, mais ce n'est pas une priorité stratégique de Grand Large Yachting. Il faudra qu'il y ait une vraie synergie et que cela soit cohérent avec le groupe.

Reportage : Interview de Stéphan Constance, président de Grand Large Yachting

"Les gros producteurs de voiliers ne sont pas armés pour la grande croisière."

"L'avancée de Gunboat est une preuve de maturité du groupe Grand Large Yachting."

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY