Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Rachats dans l'électronique marine, des synergies entre matériel et cartographie

Navico, poids-lourd de l'électronique marine, a annoncé sa fusion officielle avec l'éditeur de cartes marines numériques C-Map. Une synergie intéressante pour les revendeurs français explique Gaëlle Linais, directrice de Navico France.

Ecran de cartographie B&G du groupe Navico
Le

Fusion de Navico et C-Map

Navico, le plus important fabricant d'électronique marine à travers ses marques Lowrance, Simrad et B&G, a officialisé le 2 juillet 2018 son rapprochement du fournisseur de cartographie numérique C-Map. Les deux sociétés, déjà propriétés du même fond d'investissement depuis le rachat de C-Map au groupe Boeing en 2016, vont fusionner. Le PDG de C-Map Sean Fernback entre au conseil d'administration du groupe Navico et prend le poste de directeur technique.

Poursuite d'une synergie appréciée des acteurs du nautisme français

"Avec le même fond de pension comme propriétaire, les marques étaient déjà bien intégrées. C'est désormais plus officiel et nous allons intégrer la distribution des produits C-Map dans Navico France." explique Gaëlle Linais, directrice de la filiale hexagonale. "Les clients français y sont sensibles, car auparavant il n'y avait pas de présence physique de C-Map en France. Ils sont contents d'avoir un interlocuteur établi avec un réseau et des commerciaux sur la route. Les clients du matériel Navico seront désormais plus propices à penser à la cartographie C-Map."

Rester compatible avec toute l'électronique marine

Si la synergie entre le matériel et le software devrait pousser les utilisateurs des produits Simrad, Lowrance ou B&G à choisir C-Map, le système restera ouvert. "Il y a aujourd'hui 2 acteurs principaux de la cartographie numérique. Nos produits sont et vont rester compatibles avec les 2 systèmes. On va pousser C-Map, mais on ne peut évidemment pas se couper des autres." insiste Gaëlle Linais.

Rapprochement hardware et software

L'italien Navionics, principal concurrent de C-Map, est également passé sous le contrôle d'un fabricant de matériel électronique après son rachat par Garmin en octobre 2017. Au-delà de la cartographie, les fabricants d'électronique marine s'intéressent au contenu qu'ils proposent. Quand Garmin rachète l'application mobile communautaire Active Captain, Navico s'offre Yacht Defined et Naviop pour développer les bateaux connectés. A l'image de beaucoup d'entreprises de l'internet, les propriétaires des "tuyaux" rachètent les fournisseurs de contenu pour garder le contrôle de la valeur.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY