Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Naviclean lance sa 1ere station de carénage de bateaux à flot en France

Laver la coque de son bateau comme une voiture, c'est possible. Olivier Pinon, fondateur de Naviclean, explique sa démarche écologique, les détails réglementaires et les projets de l'entreprise après l'ouverture de sa 1ère station de carénage à flot.

Le

Laver son bateau comme une voiture

Naviclean a ouvert le 23 mai 2018, dans le port de plaisance de Sainte-Catherine, à Locmiquélic, la première station de lavage de bateau à flot. Les plaisanciers peuvent désormais caréner leurs bateaux sans les sortir de l'eau, grâce à la machine suédoise développée par BoatWasher, dont c'est le premier modèle exploité en France et pour laquelle l'entreprise a obtenu une exclusivité. Le dispositif s'apparente à une station de lavage de voiture. Le bateau, tracté d'avant en arrière à l'aide d'un treuil, passe sur des brosses de grandes dimensions qui détachent toutes les matières organiques et les salissures de la coque.

Vers un carénage respectueux de l'environnement

Olivier Pinon, créateur de Naviclean, fixe le cap sur une plaisance plus durable. "La finalité est de ne plus avoir de peintures toxiques sur les coques. En attendant, nous sommes dans une phase de gestion de la transition. En travaillant avec la police de l'eau, nous avons obtenu l'autorisation préfectorale de traiter des bateaux dotés de peinture antifouling, en récupérant les déchets." Une bâche maintenue par des flotteurs contient les polluants et les portes battantes épousent la forme du bateau pour éviter leur dispersion lors de l'accès à la station. Les résidus se déposant au fond sont pompés de manière hebdomadaire pour être traités.

Convaincre les plaisanciers et les autorités portuaires

Si le principe est simple, le concept de station de lavage à flot n'est pas encore connu du grand public regrette Olivier Pinon. "On est en phase de communication et de pédagogie. Je passe beaucoup de temps sur les pontons à expliquer le concept et la finalité de la machine."

Les gestionnaires de ports de plaisance n'ont pas été les plus simples à convaincre. "J'ai prospecté une trentaine de ports en Atlantique et dans le Var. Tous les directeurs étaient intéressés, mais ils ne voulaient pas être les premiers! Le port de Locmiquélic a vu dans Naviclean une offre intéressante pour les propriétaires de bateaux qui n'arrivaient pas à obtenir de place à sec, en raison du manque d'offre dans la rade de Lorient. Avec 5 ports de plaisance sur un plan d'eau très actif, c'est un bon endroit pour débuter l'activité."

Olivier Pinon, fondateur de Naviclean (à droite)

Développement à venir

Pour la première saison, la station Naviclean de Locmiquélic, ouverte de 9h à 18h, propose des tarifs de lavage unitaire, proportionnels à la longueur de coque, avec des promotions ponctuelles. Après la première année de validation, l'entreprise devrait proposer des abonnements annuels de carénage à Lorient, puis se développer à moyen terme dans d'autres ports. "Comme toute entreprise, l'objectif est de grossir et de faire un réseau dans quelques années. Mais dans un premier temps, il faut lancer la société." conclut Olivier Pinon.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY