Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Safrans en bambou, l'Atelier Interface expérimente les biocomposites

Mettre les biocomposites à bord. C'est l'objectif de l'Atelier Interface et des safrans en fibres de bambou de l'Aloes 18, présentés au JEC World 2018, comme l'explique Antoine Mainfray.

Démoulage d'un safran en fibres de bambou
Le

Des pelles de safran en matériaux écologiques

L'Atelier Interface, chantier naval créé par Antoine Mainfray et installé en Charente-Maritime, exposait au JEC World 2018 les safrans de son prochain voilier, l'Aloes 18 dans l'espace Innovation Planet "Make It Real". L'originalité de ces pelles de safran résident dans leurs matériaux, respectant au maximum l'environnement. L'âme est réalisée à partir d'une mousse en polyéthylène téréphtalate (PET) recyclé. Il s'agit du matériau utilisé pour nos bouteilles d'eau. Les peaux du sandwich sont en fibres de bambou, tandis que la résine utilisée est partiellement biosourcée. La pièce est réalisée sous vide par la méthode de l'infusion.

Safran en fabrication

Un projet partenarial pour passer au réel

L'Atelier Interface travaille sur le projet de ses pelles de safran avec plusieurs partenaires. Cobratex fournit les tissus en bambou, Armacell l'âme en PET et Resoltech la résine époxy. "Cela s'inscrit dans mon processus de recherche et développement interne. Le but est de faire autre chose que du test en laboratoire et de passer aux essais en réel, avec des formes plus complexes que de simples plaques. On va pouvoir voir comment vieillissent les pièces avec une utilisation réelle." explique Antoine Mainfray.

Des essais de vieillissement accéléré sont en cours avec l'Ifremer. Cobratex poursuit ainsi le développement de ses produits et Armacell continue son implantation dans la filière nautique.

Pelle de safran en fibre de bambou

Un client à l'écoute

Pour se lancer dans l'expérimentation réelle, il faut aussi un propriétaire de bateau prêt à collaborer. L'atelier Interface a eu la chance de le rencontrer. " Le client du prochain Aloes 18 était prêt à essayer des pièces avec des matériaux "moins sales". C'était l'opportunité pour tester ces biocomposites."

D'autres Aloes à suivre

L'Aloes 18 est le premier modèle de la gamme de l'Atelier Interface. La deuxième unité est en construction. Elle devrait vite être rejointe par de nouveaux modèles. Le chantier annonce l'arrivée du Flow 19 et de l'Aloes 25. L'expérience des safrans en fibres de bambou, si elle est couronnée de succès, a donc de beaux jours devant elle.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY