Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Hors-Série Saerfoam, une ame renforcée en fibres pour faire rimer rigidité et légèreté

Saertex propose une âme composite dotée de ponts en fibres de verre. Ratio poids-rigidité, compatibilité des résines, résistance au délaminage et à l'humidité... Quelques avantages du Saerfoam, qui devraient séduire les chantiers navals.

Le

Saerfoam: une âme structurelle renforcée

L'entreprise Saertex, créée en 1982 à Saerbeck en Allemagne, est spécialisée dans la fabrication de tissus multiaxiaux en fibres de verre, de carbone ou d'aramide pour la construction composite. Très présente sur le marché du nautisme et de l'éolien, elle a développé et commercialise depuis 2010 le Saerfoam. Il s'agit d'une mousse polyuréthane (PU), intégrant des fibres de verre orientées permettant la reprise des efforts en 3D. La densité des ponts en fibre de verre est modulée en fonction des caractéristiques mécaniques, notamment le cisaillement, et du poids attendus.

Panneau de Saerfoam

Un produit multi-résine

Le Saerfoam nécessite une mise en œuvre sous-vide pour une bonne imprégnation des fibres. Il est particulièrement adapté à l'infusion ou au procédé RTM. Grâce à une fibre de verre multi-compatible, le Saerfoam s'intègre à un sandwich qu'il soit avec une résine époxy, vinylester ou polyester. Ses performances mécaniques, détaillées dans les brochures Saertex, dépendront de la résine utilisée.

Obtenir le meilleur ratio poids/rigidité

"Dans le nautisme, ce que l'on demande principalement à l'âme du sandwich, c'est de la rigidité. Il y en a 2 grandes familles: les naturelles avec le balsa, qui est lourd mais très rigide et les âmes en mousse de synthèse, très légères, mais moins rigides. Le Saerfoam se place entre les deux pour un meilleur ratio rigidité-poids." explique Nicolas Vernin, product manager Saerfoam.

Préparation d'un pont en Saerfoam

Ni humidité, ni délaminage

Grâce à la cohésion des peaux du sandwich assurée par les ponts de verre imprégnés de résine, le risque de délaminage de la pièce composite est fortement réduit par le Saerfoam, par rapport à une âme traditionnelle. L’absorption de l'eau par le Saerfoam, inférieure à 1%, même après impact, la rend particulièrement adaptée à l'usage pour le nautisme.

Coût maîtrisé et accompagnement client

Breveté et certifié par le Bureau Veritas, le Saerfoam reste compétitif face au balsa et au PVC, tout en apportant un gain technologique. Avec un produit fabriqué en France et découpé sur place, Saertex assure au chantier naval une bonne disponibilité, à l'heure où le balsa peut s'avérer difficile à trouver.

Très utilisé pour les ponts et les cloisons, le Saerfoam est disponible pour des épaisseurs de 10 à 30 mm et en quadrillé pour les formes complexes. Des épaisseurs supérieures sont en développement.

Reportage : Hors-Série Matériaux de construction et outillage

Matériaux de construction et outillages

Les résines West System, un complément idéal au bois de Directeck

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY