BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Interview : Bigship : " On croit fortement au magasin physique sur les ports."

Emmanuel Supiot, président du réseau de magasins d'accastillage Bigship, fait le point avec BoatIndustry sur sa stratégie, à l'occasion de l'ouverture de sa nouvelle plateforme logistique.

Emmanuel Supiot, président de Bigship
Le

Vous venez d'ouvrir une nouvelle plateforme logistique à Rochefort. Quels avantages va vous apporter ce nouvel outil ?

Bigship existe depuis 30 ans et depuis 2012, nous travaillons au développement d'une stratégie multicanal. Ce nouveau bâtiment de stockage offre une surface au sol de 3500 m² contre 1000 m² dans celui que nous occupions à Yves depuis 2002. Nous allons pouvoir améliorer le service, en réduisant le délai de livraison et le temps d'accès au produit pour les magasins, ce qui est important puisqu'ils gèrent désormais les commandes réalisées sur le web. La plateforme peut traiter 20 000 références, là où un magasin n'en dispose que d'environ 4 000.

Les nouveaux locaux nous offrent également plus de place pour la partie administrative.

Inauguration de la plateforme Bigship de Rochefort

Pouvez-vous nous en dire plus sur le développement du réseau Bigship et sa stratégie?

Le nombre de points de vente est resté stable ces dernières années, alors que le chiffre d'affaires augmente. Nous avons actuellement 40 magasins pour un chiffre d'affaires du réseau de 20 M€ et de 5,5M€ pour le siège. Nous projetons d'atteindre 60 boutiques Bigship d'ici 2020. Tout cela s'inscrit dans une stratégie à long terme, en prenant le temps de faire les choses bien et proprement. Avant d'agrandir le réseau, notre priorité était de structurer le back office et d'accompagner les magasins, notamment dans la digitalisation qui est toujours problématique et très chronophage dans des petits commerces. La mise en place de l'ERP est aujourd'hui réalisée dans 13 magasins sur 40. Nous allons l'installer sur l’ensemble du réseau. Mais notre stratégie est réellement multicanale, alliant web et boutiques.

Magasin Bigship de La Rochelle

Quelle est la part du web dans l'activité de Bigship ?

La vente en ligne représente 6 à 8% de l'activité. Un premier magasin pilote pour le Click & Collect est en place à La Rochelle et le système devrait se déployer sur l'ensemble du réseau d'ici 2 ans. Aujourd'hui, toutes les commandes prises en magasin se font avec la même interface et le même outil que celles faites en ligne. Le plaisancier choisit la livraison à domicile ou en magasin. De plus, les commandes en ligne sont gérées par les magasins, en fonction du choix géographique du client. Le produit est expédié par la boutique ou la plateforme logistique en fonction de la disponibilité. On est réellement dans une stratégie multicanal unifiée, car on est convaincu que même si le web ne dépasse pas 10%, on ne gardera pas les 90% restant sans un service en ligne performant pour le suivi ou les recherches de prix. Cela ne m'empêche pas de croire fortement au magasin physique dans le nautisme où le conseil et le partage d'expérience sont très importants.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY