Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Les catamarans Alibi en liquidation judiciaire

Le chantier Alibi Catamaran a été placé en liquidation judiciaire. Une nécessité économique qui n'exclut pas la construction de nouveaux bateaux dans le futur.

Le

Le chantier thaïlandais mis en liquidation

Selon plusieurs sources proches du dossier, le chantier de catamarans Alibi a été placé en liquidation judiciaire. Contacté par BoatIndustry.com pour confirmation, le directeur du chantier n'a pas donné suite à nos sollicitations. L'entreprise, qui construisait des voiliers haut de gamme en Thaïlande, faisait face à des difficultés importantes. En l'absence de commande de bateau cette année, Alibi Catamarans a du cesser son activité.

Alibi Catamarans avait été créé en 2007 par Loïc Goepfert, architecte naval et ingénieur passé par la course au large, en navigation comme en bureau d'études. Son objectif était la construction de catamarans sur mesure, ultra performant et esthétique. Dès 2008, il montait son chantier à Bangkok pour construire les premiers voiliers.

Loic Goepfert, fondateur d'Alibi (à gauche)

Des difficultés logistiques et techniques

Des efforts avaient été mené ces derniers mois pour améliorer la rentabilité du chantier, avec notamment l'ouverture d'une base au Canet en Roussillon pour finir les bateaux en France et éviter les surcoûts liés aux transports des nombreux matériels d'accastillage depuis l'Europe. Alibi y avait repris en février 2017 les locaux, âgés de 5 ans seulement, de l'ancien chantier naval XL Catamarans. Loic Goepfert, croisé lors du salon du multicoque de la Grande Motte 2017, illustrait la situation avec le gréement. "Nous devions importer le mât en 3 parties et pour des questions d'assurance, les techniciens de Lorima devaient venir en Thaïlande pour l'assemblage. Ça n'avait plus de sens !"

D'autres options novatrices, telle que l'annexe sous la plateforme avant, s'avéraient difficile en mise au point et très coûteuses pour le chantier.

Cabine de l'Alibi 57

Savoir-faire en attente

Le personnel du chantier thaïlandais a été transféré dans une société amie fabricant des pièces composites pour l'industrie et le nautisme. L'ensemble des compétences d'Alibi reste opérationnelle pour la construction éventuelle d'un futur catamaran.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY