BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

JO 2024, la voile à Marseille, un atout pour le nautisme local ?

JO 2024 à Paris rime avec épreuves de voile à Marseille. Quels bénéfices peut en tirer le nautisme phocéen ? BoatIndustry a posé la question aux acteurs marseillais de la plaisance.

Le
Projet d'aménagement de la corniche de Marseille pour les JO 2024

Paris Marseille dans le même bateau

Le dossier de candidature de Paris pour l'organisation des Jeux Olympiques en 2024 est en passe d'être retenu. En l'absence de concurrent, Los Angeles ayant choisi de ne participer qu'en 2028, le CIO devrait attribuer officiellement les JO à la France lors de sa réunion du 13 septembre 2017 à Lima.

Dans le cadre de son projet, Paris s'est associé à Marseille pour les disciplines nautiques. Les épreuves de voile se tiendront dans la rade de la cité phocéenne. Grâce aux équipements existants comme le stade nautique du Roucas Blanc et à des projets comme les tribunes prévues sur la corniche, la 2eme ville de France accueillera les passionnés de voile olympique.

Une opportunité pour les clubs de voile

Comme le rappelle Christian Tommasini, président du Yacht Club de Pointe Rouge, l'accueil des JO à Marseille est le fruit d'un travail de longue haleine dans le but de donner du souffle à la voile marseillaise. " Ce choix du CIO est ce qui pouvait tomber de mieux pour nous. Tout le monde n'est pas conscient de l'importance de cette décision. Le YCPR travaille avec la mairie de Marseille depuis de nombreuses années sur le développement de la voile légère et notamment des séries olympiques, à travers l'organisation de compétitions internationales sur le stade nautique du Roucas Blanc. Les pratiquants pourront bénéficier après les jeux des infrastructures pérennes qui vont être construites. Nous apporterons le soutien technique aux équipes qui vont venir du monde entier découvrir le plan d'eau, avec des retombées économiques pour tout le territoire. Enfin, j'espère bien que comme après une coupe du monde football, tous les petits marseillais jouent au ballon, on verra après les JO de nombreux jeunes venir se mettre à la voile."

Projet d'espace de retransmission live des régates sur les Docks de Marseille

Les loueurs veulent monter à bord

Du côté des loueurs de bateaux de plaisance, on se réjouit aussi, mais on s'inquiète de ne pas être associés au processus. Yves Cuccuru, gérant de Bleu Marine, société de location de bateaux sur le Vieux-Port de Marseille expose la situation. " C'est évidemment très positif pour l'image de la ville et sa visibilité à l'international. Il y aura sûrement des retombées touristiques après les JO. Pour la durée de l'événement en revanche, cela dépendra de la collaboration avec l'organisation. Si la structure fait appel à nous pour l'aspect technique et les médias, ce sera positif. En revanche, si comme pour le passage du Tour de France cycliste, on ferme le Vieux-Port pendant tout le mois des JO, et l'on nous empêche de travailler en plein été, ce sera évidemment très compliqué économiquement parlant."

Il reste donc 7 ans pour que tous les acteurs du nautisme puisse trouver leur intérêt dans les JO marseillais.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY