BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

CarenEcolo livre sa 1ère station de carénage mobile

Première vente pour CarenEcolo et son concept d'unité mobile de traitement des eaux de carénage. Un principe qui séduit les ports de plaisance, les chantiers navals et même au-delà du nautisme, en répondant aux impératifs réglementaires.

Aire de carénage mobile CarenEcolo
Le

Une aire de carénage pour le Pays d'Iroise

CarenEcolo a livré fin juillet 2017 une station mobile de carénage à la Communauté de Communes du Pays d'Iroise. L'unité, qui pourra être déployée sur plusieurs sites, servira au nettoyage des bateaux de plaisance de la région. Pour l'entreprise, créée en février 2015 et qui compte 3 salariés, il s'agit de la première livraison, alors que la commercialisation a débuté il y a moins d'un an.

Des offres adaptables

CarenEcolo propose deux types de produits :

  • une unité mobile, où le carénage est réalisé sur une bâche déployée temporairement sur une cale ou un terre-plein et bordée d'un boudin gonflable.
  • une unité semi-fixe, constituée d'une aire de travail à base de plaques en aluminium assemblées et recouvertes d'un tapis caoutchouc collé pour l'étanchéité. Un boudin ferme le pourtour. La structure reste démontable et ne nécessite aucun travaux de génie civil.

Chaque aire est accompagnée d'un système conteneurisé intégrant les pompes et les filtres de nettoyage des eaux de carénage. Le premier prix est de 39 500€ HT.

Pour Gaëtan Fouquet, fondateur de CarenEcolo, ces offres de base permettent de s'adapter à de nombreuses demandes. "On est souvent contacté pour des moutons à 18 pattes ! Quant à la taille des bateaux traités, il n'y a pas de limitation technique."

Malgré les demandes, CarenEcolo ne peut proposer son système en location. " Avec la saisonnalité du carénage, il nous faudrait un parc de plus de 100 machines et les techniciens qui vont avec. Ce n'est pas encore faisable à notre échelle."

Remorque de traitement

Des clients potentiels variés

Gaëtan Fouquet a identifié deux types de clients dans le nautisme, qu'il estime représenter chacun la moitié du marché. Les institutionnels et les petits ports de plaisance peuvent trouver dans CarenEcolo une solution plus souple qu'une aire de carénage traditionnelle et dont l'investissement limité peut être partagé entre plusieurs communes littorales. Les petits chantiers navals s'épargnent quant à eux de lourds travaux tout en offrant un nouveau service à leurs clients. Les prestataires de déconstruction de bateaux se montrent également intéressés.

En dehors de la plaisance, le démantèlement de plateformes pétrolières et les milieux industriels ou agricoles y voient des applications.

Un contexte réglementaire favorable

Le développement de CarenEcolo répond aux besoins des acteurs du nautisme face au durcissement de la réglementation sur l'eau. Son caractère mobile, sans travaux préalable, limite les demandes administratives et permet son installation en zone inondable ou sur le domaine public maritime. L'augmentation des contrôles pousse les communes à s'équiper, comme l'explique Gaëtan Fouquet. " A chaque amende dans un port, on reçoit un coup de fil dans les deux jours pour un devis." Nul doute que le aires de carénage de CarenEcolo devraient donc séduire de nouveaux ports de plaisance...

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY