BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

NMEA 2000, un centre de certification à Rennes

La plateforme MobBI de l'Université de Rennes 1 propose une pré-certification NMEA 2000. Une première en France qui intéresse les professionnels de l'électronique nautique.

Le
Matériel d'électronique marine

Une offre de pré-certification NMEA 2000

Jusqu'à maintenant, les entreprises du nautisme qui voulaient obtenir l'incontournable certificat NMEA 2000 pour leur matériel électronique devaient l'envoyer aux Etats-Unis. Chaque test était facturé 800 $, auxquels il fallait ajouter la complication et le coût du transport. En cas de modification ou d'ajustement nécessaire pour la mise au point du produit, l'opération devait être renouvelée, alourdissant à chaque fois la facture.

Il est désormais possible de réaliser une pré-certification en France auprès de la plateforme MobBI de l'Université de Rennes 1. Equipée du logiciel officiel du NMEA, elle réalise l'ensemble des tests pour s'assurer de la conformité de l'équipement électronique aux normes NMEA 2000 en vigueur dans le nautisme, avant l'envoi aux Etats-Unis.

Dispositif d'essai

Une solution plus économique

Alors qu'il était en général nécessaire d'envoyer le matériel à plusieurs reprises aux Etats-Unis, en payant un test à chaque fois, l'offre de MobBI est nettement plus économique. Elle permet une pré-certification locale à coût plus réduit. Seuls un dossier et le résultat des derniers tests sont envoyés aux USA pour la certification définitive.

Une aide au TPE/PME

La plateforme technologique MobBI a pour objectif d'accompagner les entreprises, et particulièrement les TPE et PME, dans leurs projets techniques liées aux technologies embarquées. Les équipements coûteux, souvent utilisés par intermittence, et les connaissances universitaires sont ainsi mis à disposition de l'économie locale. MobBI est partiellement financée par les collectivités locales. Le reste des fonds provient des études menées pour les partenaires.

Face aux demandes de spécialistes bretons de l'électronique marine, il est apparu pertinent d'acquérir le logiciel et les équipements du NMEA. L'investissement, comprenant l'achat des normes, représente 6000 €. L'objectif est de réaliser une dizaine de tests par an pour rentabiliser le matériel. Nul doute que les nombreuses start-ups du nautisme français seront nombreuses à s'y intéresser.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 4 photos
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY