BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

La plaisance peu présente dans la Stratégie Nationale pour la Mer et le Littoral

La Stratégie Nationale pour la Mer et le Littoral vient d'être validée par décret. Si les objectifs sont louables, la plaisance ne semble pas au cœur des préoccupations...

Le
Port de plaisance de Royan

4 Objectifs principaux

La France a validé par décret sa Stratégie Nationale pour la Mer et le Littoral. Elle répond ainsi au cadre européen et se fixe quatre objectifs principaux à long terme:

  • la transition écologique pour la mer et le littoral
  • le développement de l’économie bleue durable
  • le bon état écologique du milieu marin et la préservation d’un littoral attractif
  • le rayonnement de la France

Le texte, qui doit être révisé tous les 6 ans, se fixe 26 actions prioritaires et 4 axes de travail transversaux :

  • S’appuyer sur la connaissance et l’innovation
  • Développer des territoires maritimes et littoraux durables et résilients
  • Soutenir et valoriser les initiatives et lever les freins
  • Promouvoir une vision française au sein de l’Union européenne et dans les négociations internationales

Un seul point sur la plaisance

La plaisance ne fait l'objet que du point 18 : " Soutenir la plaisance dans son évolution ".

Il y est rappelé que la démarche de transition écologique et d’économie de partage a débuté dans la plaisance, avec notamment la mise en place à venir de la filière de recyclage des navires avec responsabilité élargie du producteur. Le texte évoque aussi le label Ports Propres, mis en place avec l'AFNOR. Aucun objectif précis n'est fixé.

Des soutiens annexes

D'autres objectifs auront évidemment des effets sur l'industrie nautique et le tourisme littoral qui lui est lié.

La Stratégie Nationale pour la Mer et le Littoral insiste sur l'enseignement de la mer et la sensibilisation au patrimoine maritime, en souhaitant notamment inscrire la culture maritime française au patrimoine mondial de l’Unesco. L'Etat a aussi l'ambition de créer un cluster de l'enseignement maritime.

Un soutien général à l'innovation maritime est également mis en avant. Il est notamment évoqué l'écoconception dans la plaisance.

Le texte prévoit aussi de développer le tourisme côtier et maritime par les loisirs nautiques, ce qui sera bénéfique pour l'industrie nautique de la plaisance.

L'intérêt porté à la planification spatiale maritime entend permettre de concilier les usages en recherchant les synergies entre activités, couvrant ainsi le sujet épineux de l'accès aux lieux protégés par les plaisanciers. Une simplification de l'administration de la mer est également sur la table.

En conclusion, on peut regretter que la stratégie se contente de vouloir poursuivre l'existant sans fixer aucun objectif sur les développements économique et technique, strictement lié à la plaisance. On peut néanmoins espérer que le nautisme bénéficiera des avancées de l'ensemble du secteur maritime.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 7 photos
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY