Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Mini 6.50 Arkema, un banc d'essai pour la résine recyclable

Le Mini 6.50 Arkema est l'aboutissement de la collaboration entre le chimiste Arkema et les navigateurs du Team Lalou Multi. La résine recyclable Elium a pu y livrer quelques secrets de mise en œuvre pour le nautisme.

Le

L'Elium, résine thermoplastique recyclable

Le Mini 6.50 Arkema a été en 2016 le premier bateau à bénéficier de la résine recyclable Elium, développée par Arkema. L'entreprise de chimie basée près de Bordeaux, sponsor du Team Lalou Multi, est spécialisée dans les colles et produits innovants pour la construction.

Contrairement aux résines généralement utilisées pour le composite dans le nautisme, comme l'époxy, qui sont thermodurcissables, l'Elium est une résine acrylique thermoplastique, donc post-formable. En fin de vie de la pièce, la résine peut être récupérée et réutilisée, ce qui la rend recyclable, différence majeure face aux thermodurcissables concurrents.

Caractéristiques mécaniques similaires à l'époxy

Compatible avec les fibres de verre et de carbone, l'Elium permet de réaliser des pièces aux caractéristiques mécaniques comparables à celles réalisées en époxy, loin de celles des thermoplastiques conventionnels comme l'ABS. L'utilisation sur un monocoque de course au large, destiné à traverser l'atlantique, permettra de valider sa performance dans le temps.

R&D collaborative

Testée sur un avant de flotteur du Multi 50 Arkema à des fins de démonstration, la résine Elium n'avait pas été utilisée sur de grandes pièces en infusion avant le Mini 6.50 Arkema. Il a fallu un an de travail en commun entre les chimistes d'Arkema et le team Lalou Multi pour réaliser la coque et le pont du monocoque, les cloisons étant en résine époxy. Très sensible à la présence d'air, la bonne maîtrise de la catalysation de l'Elium est délicate, particulièrement en infusion. Des dizaines d'éprouvettes ont été testées pendant 8 mois, afin de caractériser au mieux le matériau et déterminer la bonne méthode de mise en œuvre, avant de procéder à l'infusion de la coque.

Infusion de la coque du Mini 6.50 Arkema

Lalou Roucayrol se réjouit du projet mené avec Arkema. " L'ensemble des recherches menées par Arkema et le Team Lalou Multi ont permis de dépasser la relation skipper – sponsor. Il s'agit d'une réelle opération de R&D collaborative. "

Nouveau marché pour Arkema

Très présent sur le marché automobile, Arkema a une bonne connaissance des procédés utilisés dans ce secteur. L'Elium est ainsi très adaptée pour le RTM Eco et la production de pièces en série. Moins familière des méthodes utilisées dans le nautisme, l'entreprise a pu se confronter grâce au projet de Mini 6.50 à d'autres mises en œuvre et se préparer à de nouveaux marchés. Nul doute que l'exemple devrait faire des petits...

Reportage : Mini 6.50 Arkema 3

Arkema 3, le foil à la jauge Mini, en toute discrétion

Concentré de technologie pour le Mini 6.50 Arkema 3

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY