Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Dériveur EPOH, la série est lancée

Après un an de mise au point, la production de série de l'EPOH, dériveur innovant, est désormais lancée. Entre salon et export, 2017 s'annonce une année cruciale pour la jeune entreprise.

Le

Du 470 au skiff

La genèse du projet EPOH remonte aux vacances en famille. Yannick d'Armancourt y pratique assidûment la navigation en 470 et lorsque le dériveur est déclaré hors d'usage, naît l'idée de développer un nouveau bateau " à la fois rapide et moderne tout en gardant le côté ludique et conviviale de nos dériveurs légendaires ".

L'objectif est de concilier la rapidité et le planning avec la sécurité et l'initiation pour les membres moins sportifs ou plus novices de la famille. La solution du monocoque stabilisé par des patins est retenu pour faire un skiff sécurisant. Ingénieur en hydrodynamique, diplômé de Centrale Nantes, il teste différentes formes de coque sur des logiciels spécialisés, afin de valider leurs performances dans toutes les conditions. Un prototype est finalement construit et donne entière satisfaction.

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais contacté à la fin de l'été 2009 par Les Glénans, à la recherche d'un skiff plus accessible que le 29er, Yannick d'Armancourt y voit une confirmation de la pertinence du concept. Il lance donc l'entreprise EPOH et bénéficie de l'accompagnement de la pépinière Kaïros de Roland Jourdain, qui le suit jusqu'au lancement de l'EPOH numéro 0 en 2015.

Prêt pour la série

Désormais sorti de sa pépinière, EPOH est lancé dans le grand bain. Des moules ont été construits pour la fabrication en série. La société s'est installée dans un local à Concarneau, où elle assemble les pièces composites réalisées en infusion par un sous-traitant français. L'entreprise travaille principalement avec le réseau des TPE et PME locales.

Développement commercial

Deux marchés sont visés par la jeune société, les particuliers et les écoles de voile. L'intérêt de l'école des Glénans lors de la conception du produit laisse penser que le concept peut intéresser les écoles de voiles. Les essais Sextant devrait permettre à EPOH d'y prendre la température.

Les retours sur le marché du particulier sont positifs, à l'image de l'intérêt suscité à La Rochelle. EPOH séduit également à l'étranger; la cinquième unité a été expédiée en Hongrie début septembre.

EPOH sera présent sur les salons de l'hiver, affaire à suivre donc.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY