BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Interview : Le Grand Pavois ne se cantonne pas à un salon en 2017

Alain Pochon fait le point avec BoatIndustry sur le financement et les projets de développement du salon et de l'association du Grand Pavois.

Vue Aérienne du Grand Pavois
Le

BoatIndustry : Quelles évolutions positives ou négatives avez-vous constaté suite à la création de la nouvelle région Nouvelle Aquitaine ? Y aura t il des conséquences sur la gouvernance du salon ?

Alain Pochon : Quittant une relation de confiance vieille de 40 ans avec l'ex région Poitou-Charentes pour travailler avec un nouveau président que nous ne connaissions pas, nous avions évidemment un peu peur dans un premier temps. Aucun travail officiel n'a encore eu lieu avec la nouvelle région Nouvelle-Aquitaine, mais les échanges informels avec le président Alain Rousset sont positifs. La relation ne demande qu'à se développer, la région ayant annoncé sa volonté de soutenir la filière nautique.

BI : Au sens plus large, dans le contexte de restriction budgétaire institutionnel, qu'en est il de la politique partenariale ? Avez-vous évolué dans vos financements, avec de nouveaux partenaires ? Quelle est la répartition des revenus du Grand Pavois ?

AP : Le soutien institutionnel se maintient, principalement porté par la Région Nouvelle-Aquitaine et le département de Charente-Maritime. Pour autant, il ne représente toujours qu'une faible part des revenus de l'association Grand Pavois. La structure du financement reste assez stable. Aujourd'hui les ressources du Grand Pavois peuvent être estimées ainsi :

  • Exposant (Location des stands ) : 80 %
  • Billetterie : 12 %
  • Partenariat institutionnel : 8%

BI : Qu'en est il de la politique d'export du concept Grand Pavois à l'étranger, notamment au Brésil ?

AP : Le principe est toujours d'actualité. Les pays visés ces dernières années font face à des crises économiques et politiques qui freinent la croissance du secteur et donc l'intérêt pour les chantiers à y exposer. Nous restons donc attentifs mais avons reporté nos actions à court terme sur d'autres projets.

Le développement de salons en France nous intéresse notamment. La prolongation de la délégation de service public pour le salon nautique de la Ciotat, Les Nauticales, d'une durée de 5 ans, nous permet d'avancer dans son développement.

En diversifiant ce type d'activité, nous pouvons utiliser nos employés de manière plus efficace et baisser le poids de nos charges de fonctionnement sur chaque événement.

De nouveaux projets devraient être révélés prochainement.

BI : Pour conclure, quels sont les objectifs du Grand Pavois pour l'édition 2016 ?

AP : L'objectif numéro 1 est d'équilibrer les comptes de l'association, ce qui est assez dur cette année.

Au delà des projets encore confidentiels que nous venons d'évoquer, le rallye des Iles du Soleil, organisé pour 2017 nous occupe fortement et devrait marquer l'année.

Reportage : Grand Pavois

Alain Pochon : « Le grand Pavois, un salon où l'on signe des ventes »

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY