Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

D3EPACA va se charger des épaves de la Métropole Aix-Marseille

La société D3EPACA a remporté l'appel d'offre lancé par la métropole d'Aix-Marseille pour la déconstruction des bateaux abandonnés dans ses ports. Un marché intéressant pour une société qui souhaite développer la valorisation des déchets nautiques.

Le

Un gisement important

La Métropole d'Aix Marseille assure la gestion de 24 ports de plaisance sur le littoral entre Sausset les Pins et La Ciotat. L'ensemble totalise 8600 anneaux. L'étude menée par D3EPACA estime entre 1 et 2 % la proportion d'épaves sur le littoral méditerranéen dans son ensemble, et 5 % celui des propriétaires en souffrance, ne pouvant plus l'entretenir ou payer la place de port. Le marché marseillais, d'une durée de 4 ans, est évalué par l'entreprise à 200 k€.

Ports de la Métropole Aix-Marseille

Prestation complète

Dans le cadre de l'appel d'offre phocéen, D3EPACA, s'est associé à des partenaires pour assurer l'ensemble des prestations demandées par les ports de plaisance de l'agglomération. Une fois identifié le bateau abandonné, la capitainerie fait une demande de prestation à D3EPACA. Un audit est alors fait pour établir un devis. Un prestataire réalise au besoin le renflouement de l'épave et la sortie d'eau. Elle est ensuite transportée sur le terre-plein du titulaire qui assure la dépollution, puis le démontage et le tri de l'ensemble des équipements. La destruction de la coque est finalement réalisée par un partenaire. L'ensemble des déchets est traité par des prestataires spécialisés, assurant le suivi nécessaire.

D3EPACA valorise l'ensemble des équipements récupérables sur son site d'accastillage d'occasion.

Une fourrière à bateaux

Conformément au marché, une fourrière à bateaux a été mise en place. Nouveau service innovant, elle permet au port de stocker à terre le bateau pour lequel toutes les démarches autorisant la destruction n'ont pas encore été menées à terme. La capitainerie libère ainsi des places de port pour les plaisanciers en attente.

Un tremplin pour développer l'activité

Le marché de la métropole d'Aix-Marseille est une bonne opportunité de développement pour D3EPACA. Il permet à l'entreprise d'être connue dans les capitaineries et ainsi de toucher par le bouche à oreille les clients privés, propriétaires de bateaux en fin de vie. Le dossier sera également accessible aux différents acteurs du secteur pour comprendre les succès et les difficultés rencontrés au cours du marché.

Alors qu'elle traitait 1 bateau par jour depuis 1,5 an, D3EPACA devrait en déconstruire 2 par jour dès septembre. Son chiffre d'affaires de 1.5 M €, dont 60 % dans le traitement des bateaux devrait atteindre 2.5 M € en 2017, porté par le secteur nautique.

D'autres projets sont à venir pour la société provençale, qui souhaite étendre son activité sur l'ensemble des régions méditerranéennes, avec à terme une éventuelle plateforme en Occitanie. A échéance plus courte, D3EPACA devrait candidater à un autre marché pour Port-Camargue.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY