Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Les Portes de l'Atlantique, un port à sec qui trouve sa clientèle

Port à sec et chantier naval, les Portes de l'Atlantique démontrent l'intérêt de ce nouveau système de stockage des bateaux. Nicolas Mazan nous livre quelques chiffres clefs sur son entreprise.

Le

Un projet de longue haleine

C'est suite à un concours lancé en 2002 par Bénéteau auprès de ses concessionnaires pour construire un grand port à sec que Jean-François et Nicolas Mazan ont créé les Portes de l'Atlantique. Il aura fallu 11 ans et 10 millions d'euros d'investissement au projet pour voir le jour. Après avoir levé les blocages administratifs et écologiques et que Bénéteau ait abandonné le financement, l'espace de stockage de bateaux à terre a pu ouvrir en mai 2013, sur un terrain initialement réservé pour une potentielle centrale nucléaire, au bord de la Loire, au Carnet, à Paimboeuf.

Une offre complète

Les Portes de l'Atlantique ne se contente pas du stockage à terre et propose un ensemble complet de services aux plaisanciers :

  • 350 places de stockage sur terre-plein sur 31 000 m²
  • Hangar couvert
  • Elévateur Travelift de 50 Tonnes
  • Ponton d'attente et d'accueil de 60 m sur la Loire, avec une profondeur d'eau de 2,80 m à marée basse
  • Pompe à essence à flot
  • Chantier nautique de réparation, carénage, mécanique hors-bord et inboard
  • Dépôt vente de bateaux d'occasion

Le chantier propose également ses équipements et son terrain à des professionnels comme Jeanneau pour l'armement et la mise à l'eau des Prestige 680.

Elévateur Travelift 50 Tonnes

Ponton avec pompe à essence

Chiffre d'affaire et clientèle en hausse

Selon Nicolas Mazan, dirigeant des Portes de l'Atlantique, le port à sec trouve sa place. Les activités de dépôt-vente permettent également d'attirer de nouveaux clients.

Trois ans après l'ouverture, le business plan est respecté. Le chiffre d'affaire 2015 était de 680 000 € réparti à 50% sur les services de grutage, mécanique etc..., 40 % de stockage pur et 10 % liés à la vente de bateaux d'occasion, l'augmentation s'élevant à 62 %. L'équilibre est prévu d'ici 3 ans.

L'entreprise emploie actuellement 7 salariés.

Investissement et agrandissement possibles

La société recrute régulièrement et facilement des investisseurs, notamment parmi ses clients, selon Nicolas Mazan. Si le remplissage complet est atteint comme prévu en 2019, des agrandissements sont possibles sur le site.

La réussite économique des Portes de l'Atlantique montre s'il en était besoin que le port à sec est sûrement une des solutions à l'engorgement des bassins des marinas.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY