BoatIndustry.com
Magazine des professionnels du nautisme

Yacht Concept : Maître d’œuvre nautique, un rôle à part

Depuis 2004, Yacht Concept opère comme maître d’œuvre dans le nautisme. Construction neuve, customisation, refit… Des mission variées.

L'Hermione
Le

Maître d’œuvre : un métier absent dans le nautisme

Fondée en 2004 à La Rochelle par Laurent Da Rold, ancien directeur technique de Fountaine-Pajot et Jean-Philippe Houot qui fût responsable du bureau d'étude de Sparcraft, la société Yacht Concept se positionne sur un métier présent dans le bâtiment mais absent du nautisme : la maîtrise d’œuvre. Ses équipes travaillent à coordonner les différents corps de métier du constructeur de la coque au menuisier, en passant par le motoriste, le fournisseur du mât ou le tuyauteur, sans oublier le concepteur. Elles assurent la planification et le bon déroulement du chantier. Cette mission, souvent gérée par les chantiers nautiques dans le cadre de la série, demande dans le cas du sur-mesure des compétences spécifiques et un temps important. C'est à ce besoin qu'entend répondre Yacht Concept en apportant l'expérience de la production de série dans le nautisme de ses fondateurs et employés.

L'activité se structure autour de trois domaines :

  • La construction neuve
  • La customisation de bateaux de série
  • Le refit
Le catamaran Kapalouest

L'Hermione: la plus grosse construction neuve !

La réplique du bateau de La Fayette est sans conteste le plus gros chantier de construction neuve géré par Yacht Concept. Elle a mobilisé plusieurs personnes à temps plein pendant huit ans. D'autres bateaux neufs ont été suivi par la structure rochelaise, à l'image du Kapalouest exploité en day-charter par la société Rivages.

Customiser pour mieux vendre

Activité essentielle de Yacht Concept, la customisation de bateaux de série consiste à assurer la modification en post-production d'un bateau neuf en sortie de chantier pour l'adapter au souhait particulier d'un armateur. Le project manager coordonne les intervenants nécessaire et gère un deuxième chantier d'adaptation, immédiatement après la fabrication pour livrer au client un bateau sur mesure. Il s'agit par exemple de biminis spéciaux, de transformation d'aménagement ou de passerelles d'embarquement.

Ajout de bimini carbone sur un Oceanis 55

Les clients sont en général des personnes souhaitant garder un bateau de taille moyenne tout en disposant d'un budget confortable. Particulièrement adapté pour les catamarans de plus de 50 pieds et 500 000 €, cette prestation est réalisée régulièrement avec Lagoon, Fountaine-Pajot, Bénéteau, Nautitech… « C'est un partenariat gagnant-gagnant avec le chantier. Au lieu de refuser une vente trop loin du bateau de série, il l'engrange, satisfait un client et fournit du travail » nous explique Laurent Da Rold.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir toute l'actualité avec Boatindustry Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR BOATINDUSTRY

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir gratuitement l'actualité nautique RECEVOIR BOATINDUSTRY